in French

MANUEL SPIRULINE

by Maya Savir – JustSpirulina

1. CONDITIONS NECESSAIRES

 

1.1. PREREQUIS POUR LA CULTURE DE SPIRULINE

Un petit jardin, un balcon, un rebord de fenêtre ou un toit sont adéquats. La Spiruline a besoin de soleil pour pousser donc l’endroit où vous la plantez doit être ensoleillé. Cependant, il doit aussi y avoir de l’ombre car trop d’ensoleillement direct peut abîmer la Spiruline, surtout au début de la pousse.

 

1.2. INSTALLATION DE LA CULTURE

La Spiruline a besoin de soleil donc il est préférable de la faire pousser dans un contenant transparent. Par exemple, des bouteilles vides (nettoyées) d’eau ou de soda sont une bonne option. Attention cependant à ce que la bouteille soit au moins d’1,5 litres. Une autre option est une bassine ou un petit bassin, qui peuvent être construits à partir de nombreux matériaux différents. On peut construire une structure adéquate avec du bois, du métal, même des sacs remplis de sable ou de terre qu’on recouvre ensuite : soit avec des filets de nylon qu’on utilise pour les serres, soit un survêtement en caoutchouc ou en Polyéthylène Haute Densité (PEHD).  De manière générale, les plastiques à base de Polyéthylène sont une bonne option car il n’y a aucun danger connu à les utiliser pour faire pousser des plantes.
Quand on veut faire pousser de la Spiruline dans une bassine ou un bassin à découvert (sans toit ni couvercle), il est nécessaire d’ajouter un couvercle pour protéger les plantes de la pluie et du trop-plein de soleil. En effet :

  • la pluie perturbe le développement normal de la plante et altère son niveau de pH
  • un trop-plein de soleil est nocif pour la Spiruline, particulièrement au début de la pousse quand la plante n’est pas encore assez mature.

N’importe quel type de planche peut faire l’affaire, ou des feuilles de palmiers, voire les mêmes matériaux que ceux utilisés pour le revêtement.

Le nombre de bouteilles ou de bassins nécessaires dépend du nombre de personnes estimées qui vont consommer la Spiruline : on conseille environ une bouteille par personne et par jour (soit environ 5 bouteilles par personne) ; un bassin de 1m² produit chaque jour 5g de récolte prête à la consommation.

 

1.3. L’EAU

La Spiruline pousse grâce à l’utilisation d’eau et d’engrais. Grâce à son haut niveau de pH, ce type de culture ne nécessite pas d’utiliser une eau de très grande qualité : eau potable, saumâtre, de pluie ou provenant d’un corps naturel, tous ces types d’eau peuvent être utilisés. Même de l’eau contaminée peut faire l’affaire, étant donné que les parasites qui y sont présents (germes et virus) ne peuvent pas survivre à l’environnement alcalin de la culture. La seule eau qui ne doit pas être utilisée et celle contenant des métaux lourds, car la Spiruline les absorberait et ne serait plus consommable pour l’homme.

 

1.4 LE PAPIER DE TOURNSEOL (ET AUTRES METHODE DE CONTROLE DU NIVEAU DE pH)

L’environnement dans lequel est cultivé la Spiruline est hautement alcalin, ce qui assure la prédominance de la Spiruline sur les parasites : la majorité d’entre eux ne peuvent pas survivre dans un tel environnement. Le niveau de pH de la culture doit être maintenu entre 10 et 10,5.

Cela peut être fait en utilisant du matériel de laboratoire mais le moyen le plus simple et le moins cher de contrôler le niveau de pH est d’utiliser du papier de tournesol : en trempant pendant quelques secondes ce papier dans l’eau, la couleur qu’il prend vous indique le niveau de pH de votre culture. Il suffit alors de comparer la couleur de votre papier tournesol avec le nuancier de couleurs sur la boîte fournie avec le papier pour déterminer le niveau de pH. Le papier de tournesol se trouve dans les laboratoires d’écoles et dans les magasins qui vendent des aquariums.

 

1.5. LE TISSU POUR FILTRER

Quand la Spiruline est prête à être consommée, il est nécessaire d’utiliser un filtre pour la séparer du mélange eau/engrais dans lequel elle pousse. Un tissu ou une toile avec une densité de 50 microns de diamètre peut faire usage de filtre. Ce type de tissu est souvent utilisé dans l’industrie de l’impression et peut se trouver partout où se fait de la sérigraphie (la méthode d’impression la plus basique). Un drap de soie peut aussi être utilisé comme filtre.

 

1.6. LES ENGRAIS

L’environnement dans lequel la Spiruline pousse se compose d’eau et d’engrais. Si vous n’avez pas la possibilité de vous fournir en engrais, il est possible de fabriquer son propre engrais fait-maison avec des ingrédients naturels qu’on peut trouver autour de chez soi pour un prix minime voire gratuit.

 

Les engrais suivants sont nécessaires :

Bicarbonate de soude (NaHCO3) – Le bicarbonate de soude (aussi appelé bicarbonate de sodium) se trouve dans tous les supermarchés. Le cas échéant, les nutriments qu’il contient peuvent se trouver dans les cendres d’arbres : on mélange les cendres d’arbres avec de l’eau et on laisse reposer dans un contenant ouvert (pour que le mélange absorbe le CO2 provenant de l’air). Au bout d’une semaine, le liquide se transforme en extrait de carbone avec un niveau de pH avoisinant les 10,5.

Nitrate de Potassium (KNO3) – peut être remplacé par de l’urée (qui se compose d’ammoniac et de CO2). Il est cependant recommandé plutôt pour les cultivateurs expérimentés car sa concentration dans la culture doit être maintenue à un niveau assez bas (moins de 60mg/litre) ; ou accompagné d’un engrais contenant de l’azote, auquel cas du sulfate de potassium doit être ajouté.

Chlorure de Sodium (NaCI) – n’importe quel type de sel utilisé pour cuisiner.

Dihydrogénophosphate de potassium monopotassique (KH2PO4) – peut être remplacé par tous types de phosphates utilisés dans l’agriculture (Phosphate de Monoammonium ou Phosphate Diammonium ; l’acide phosphorique peut aussi être utilisé mais cela est conseillé seulement pour les cultivateurs expérimentés car cela doit être manié avec précaution). Le cas échéant, on peut aussi utiliser des cendres de peaux de bananes ou de papayes.

Sulfate ferreux (FeSO4) – de type pentahydrate, pas celui utilisé pour la pelouse. Il peut être remplacé par de l’extrait fer obtenu après avoir fait tremper quelques clous ou boulons dans un verre de jus de citron, de vinaigre, ou autre liquide aigre pendant plusieurs jours. Utiliser 0,1ml/litre.

Sulfate de Magnesium (MgSO4) – de type pentahydrate.

 

* Quand on fait pousser de la Spiruline dans des bassins, une source de calcium doit être ajoutée : avec de la chaux, du chlorure de calcium ou du gypse. Pour les quantités voir section 3.6.

 

* Dans des conditions « extrêmes », l’azote, le phosphate, le sulfate, le sodium, le potassium et le magnésium peut se trouver dans l’urine des personnes en bonne santé qui ne prennent ni médicaments ni drogues. Le fer, qui ne peut pas se trouver dans l’urine, peut se trouver selon la méthode d’extraction expliquée ci-dessus.

 

Il n’est pas recommandé de commencer à cultiver la Spiruline en utilisant ce type de substituts, mais une fois que la Spiruline est assez mature et stable, ces substituts peuvent remplacer les nutriments perdus lors de la récolte. Si on fait pousser dans des bouteilles : utilisez 5ml d’urine and 0,1ml de fer par litre. Dans un bassin : pour chaque kilo de Spiruline récoltée, ajoutez 15 à 20 litres d’urine et 100ml de fer.

Après la première injection, le fer peut être rajouté une fois par semaine (en y allant progressivement et en mélangeant bien), mais l’urine doit être rajoutée tous les jours.

 

* En cas d’utilisation d’engrais “industriels”, il faut qu’ils soient de type “solubles” ou “cristallisés”, mais pas en granules ou à “effusion lente”.

 

* une solution à base de microéléments (types d’oligo-éléments) n’est pas indispensable mais permet une récolte plus simple, et également de pouvoir réutiliser son contenant plusieurs fois. On peut l’acheter là où est vendue la Spiruline. On peut aussi le commander via Antenna Technologies (voir appendice 4).

 

1.7. LA SPIRULINE FRAICHE

Pour débuter, une quantité équivalente à un tube à essai est nécessaire. Une portion de Spiruline mature (c’est-à-dire prête à être récoltée et à se reproduire) peut être transmise d’un cultivateur à un nouveau cultivateur pour que celui-ci puisse commencer à cultiver sans aucun frais.

On peut aussi acheter directement de la Spiruline. Il y a de nombreuses exploitations de Spiruline dans le monde qui livre de la Spiruline par courrier. Pour plus d’informations sur les distributeurs de Spiruline, voir appendice 4.

 

1.8. MELANGER LA SPIRULINE

La Spiruline a tendance à pousser en hauteur, là où l’exposition au soleil est la plus importante. De ce fait, Les plants qui n’atteignent pas le sommet de la culture ne vont pas se reproduire et vont finir par mourir.

Pour maximiser l’exposition au soleil de la Spiruline, l’eau dans laquelle elle pousse doit être mélangée régulièrement : on peut le faire manuellement avec un bâton (encore mieux avec un balai), ou en utilisant une pompe du genre de celle qu’on utilise dans les aquariums.

 

1.8. L’ENTONNOIR

On utilise un entonnoir pour verser les liquides dans les bouteilles. On peut facilement fabriquer un entonnoir en enroulant surlui-même du plastique, du PVC ou n’importe quel autre papier/tissu résistant à l’eau.

 

2. ETAPES PAR ETAPES – FAIRE POUSSER DE LA SPIRULINE DANS DES BOUTEILLES

2.1 PREPARER LA SOLUTION LIQUIDE

La solution dans laquelle la Spiruline pousse se compose d’un mélange d’eau et d’engrais.

2.1.1. QUANTITES ET MELANGE DES ENGRAIS

Quantités pour un litre d’eau :

16g de bicarbonate de soude

2g de nitrate de potassium

1g de chlorure de sodium

0,1g de Dihydrogénophosphate de potassium monopotassique (existe sous forme de granulés qu’il faut écraser pour en faire de la poudre)

0,1g de sulfate ferreux

0,1g de sulfate de magnésium (peut nécessiter qu’on l’émiette)

 

* le cas échéant, pratiquement tous ces composants ont des substituts (comme expliqué dans la section 1.6)

 

* Il est conseillé d’utiliser des gants quand on manipule ces engrais, surtout le Dihydrogénophosphate de potassium monopotassique. Sans gants disponibles, il est conseillé d’utiliser une cuillère ou n’importe quel objet qui évite le contact direct de l’engrais avec la peau.

 

2.1.2. AJOUTER LE MELANGE D’ENGRAIS A L’EAU

2.1.3. MELANGER

Pour ajouter le mélange d’engrais dans l’eau, il faut bien mélanger jusqu’à ce que les engrais soient complétement dissous dans l’eau. La couleur de la solution finale doit être de type jaune pâle.

 

2.1.4. CONTROLER LE NIVEAU DE pH

Plongez un papier de tournesol dans la solution pendant 2 à 3 secondes. La couleur du papier va changer. Il faut ensuite comparer la couleur obtenue avec le nuancier de couleurs sur la boîte du papier de tournesol. La culture doit conserver un niveau de pH de 8-8,5. Si le niveau de pH est trop bas, ajoutez du bicarbonate de soude. S’il est plus élevé, ce n’est pas un problème. Un niveau de pH à 8-8,5 est le niveau minimum nécessaire pour que la culture puisse commencer.

 

* Après plusieurs fois, cette étape du contrôle du niveau de pH n’est plus nécessaire vu que la couleur de la solution suffit au cultivateur expérimenté pour déterminer le niveau de pH.

* Il est conseillé de d’abord préparer le mélange d’engrais et d’ensuite tout ajouter d’un coup dans l’eau.

* Le mélange d’engrais peut être préparé à l’avance et incorporé à l’eau selon les besoins. Il est aussi possible de préparer la solution à l’avance (engrais + eau), mais dans ce cas il est important de garder le mélange dans un endroit fermé et à l’abri du soleil.

 

            2.2. AJOUTER LA SOLUTION LIQUIDE A LA SPIRULINE

2.2.1. AJOUTER LA SOLUTION LIQUIDE A LA SPIRULINE

A la louche, les proportions devraient être : moitié Spiruline, moitié solution liquide (i.e. mélange eau/engrais).

 

2.2.2. MELANGER

La Spiruline doit être mélangée toutes les 2 à 4h pour maximiser son exposition au soleil. Cela dit, il est aussi important de préciser que pendant la première semaine environ, quand la Spiruline est encore jeune et clairsemée, l’exposition directe au soleil doit être limitée. Avec les bouteilles, on peut les mélanger en les secouant doucement de façon circulaire. Attention cependant à bien fermer les bouteilles pendant cette étape, et à bien les rouvrir une fois qu’on a terminé pour ne pas priver la Spiruline de l’oxygène qu’elle a besoin.

 

2.2.3. AJOUTER DE L’EAU

Le niveau d’eau dans une bouteille va descendre après quelques jours, en fonction de la chaleur et de l’humidité. Il est alors important de rajouter de l’eau pour garder le niveau d’eau toujours haut.

 

2.2.4. CONTROLER LE NIVEAU DE pH

Le niveau de pH optimal d’une culture de Spiruline est de 10-10,5. Après avoir incorporés ensembles la solution liquide et la Spiruline, le niveau de pH va augmenter et atteindre ce niveau. Cela peut prendre de quelques jours à quelques semaines. Un bon indicateur de l’élévation du niveau de pH est l’évolution de la densité de la Spiruline : plus la solution devient verte foncée, plus la densité de la Spiruline est élevée, ce qui signifie que le niveau de pH est élevé.

Le contrôle du niveau de pH se fait comme celui du niveau de pH de la solution (section 2.1.4)

 

2.2.4.1. PLONGER LE PAPIER DE TOURNESOL DANS LA SOLUTION LIQUIDE PENDANT 2-3 SECONDES.

2.2.4.2. LA COULEUR DU PAPIER DE TOURNESOL VA CHANGER.

 

2.2.4.3. COMPARER LA COULEUR AVEC LE NUANCIER DE COULEURS SUR LA BOITE DE PAPIER DE TOURNESOL.

A noter que plus le cultivateur de Spiruline est expérimenté, moins il a besoin d’utiliser le papier de tournesol : un coup d’œil à la couleur de la solution est suffisant : plus le vert est foncé et plus la Spiruline est dense, et plus la Spiruline est dense et plus le niveau de pH est à son optimum.

Quand le niveau de pH a atteint les 10-10,5, la Spiruline est mature, c’est-à-dire qu’elle est prête à être récoltée (pour être consommée et/ou pour qu’elle se reproduise ailleurs). Cela dit, il est préférable d’attendre environ une semaine avant de récolter la Spiruline pour qu’elle se fortifie et se densifie encore un peu. Pendant ce laps de temps, il faut continuer à mélanger la bouteille régulièrement.

 

            2.3. AUGMENTER LA QUANTITE DE SPIRULINE CULTIVEE

Une fois que la Spiruline est assez mature est stable, elle est prête à se reproduire (et à être récoltée, comme cela est expliqué dans la section suivante 2.4). Dans des conditions optimales, la Spiruline se reproduit dans les 24 à 48h. Cela peut prendre plus de temps en fonction de l’environnement.

 

2.3.1. DIVISER UNE CULTURE DANS DEUX BOUTEILLES.

 

2.3.2. AJOUTER LA SOLUTION LIQUIDE.

A la louche, les proportions à respecter sont : moitié Spiruline, moitié solution liquide.

 

2.3.3. CONTROLER LE NIVEAY DE pH.

En divisant la Spiruline et en ajoutant de la solution liquide, on diminue le niveau de pH. Il atteindra à nouveau son niveau optimal de 10-10,5 en un laps de temps allant de quelques jours à quelques semaines. Et la solution sera à nouveau de plus en plus foncée à mesure que la Spiruline se fortifie.

Durant cette période,  la Spiruline doit être entretenue tel que pendant la première phase de culture : toujours mélanger et rajouter de l’eau si nécessaire (section 2.2)

Le contrôle du niveau de pH est le même que celui à faire pendant l’étape précédente (section 2.2.4). Quand le niveau de pH est de nouveau à 10-10,5, il est conseillé d’attendre une semaine ou deux avant de commencer un nouveau cycle de reproduction (ou de récolte), afin que la Spiruline se renforce et se stabilise.

 

            2.4. LA RECOLTE

Quand la spiruline est assez mature et forte, elle est prête à être récoltée (ou reproduite, comme expliqué dans la section 2.3). En gros, récolter la Spiruline signifie la séparer, l’enlever de la culture. Récolter la Spiruline le matin est meilleur, à la fois pour des raisons nutritionnelles et pour des raisons pratiques.

 

2.4.1. MAINTENIR UN TISSU AU-DESSUS D’UN SEAU, D’UN POT OU D’UN BASSIN.

 

2.4.2. VERSER LE LIQUIDE CONTENANT LA SPIRULINE AU TRAVERS DU TISSU QUI AGIT COMME UN FILTRE.

La Spiruline restera sur le tissu. La solution liquide sera récupérée dans un seau, un pot ou une bassine et peut être réutilisée deux ou trois fois. Au-delà, il faut jeter le mélange et utiliser une solution liquide fraiche.

 

* Ne pas jeter la solution liquide dans les égouts, ni directement par terre. Elle doit être diluée dans de l’eau (environ 1/10) et cela devient ensuite un engrais qu’on peut utiliser pour n’importe quelle culture ou activité de jardinage. Une autre option est de placer la solution liquide dans une bassine qu’on met au soleil pour qu’elle s’évapore : une fois la solution évaporée, le dépôt restant peut être jeté à la poubelle dans un sac plastique fermé.

 

2.4.3. DIMINUER LE NIVEAU DE pH.

Le niveau de pH dans lequel la Spiruline pousse n’est pas bon pour la santé, on ne peut pas la manger telle quelle. Pour diminuer le niveau de pH à un niveau consommable pour l’homme (pH 7), le mieux est d’essorer au maximum la Spiruline pour éliminer le plus possible la solution liquide. Pour ce faire, essorez le tissu dans lequel vous avez recueilli la Spiruline, doucement pour ne pas abîmer la plante. Quand l’eau extraite est verte, arrêtez d’essorer.

S’il n’est pas possible d’essorer la Spiruline, on peut la rincer sous l’eau (mais c’est moins recommandé).

Après avoir été essorée, la Spiruline doit ressembler à une sorte de pate en termes de texture.

 

            2.5. FAIRE SECHER LA SPIRULINE

Si on récolte de la Spiruline qu’on ne veut pas consommer tout de suite, on peut la conserver plusieurs mois si on la fait sécher.

 

2.5.1. ETALER LA SPIRULINE SUR UN FILET

Un filet permet de bien faire sécher la Spiruline en peu de temps, mais n’importe quel type de plateforme peut être utilisé. Il faut étaler la Spiruline sur le filet, en utilisant ses doigts, un couteau ou une spatule.

On peut aussi utiliser un sac en nylon avec un petit trou ou une seringue pour créer des « nouilles  de Spiruline ».

 

2.5.2. FAIRE SECHER

Pour sécher au four, faire chauffer le four à 40° pendant 16 heures ou à 60° pendant 4 heures (plus la température est basse et plus on conserve la valeur nutritionnelle).

Pour sécher au soleil, laisser deux jours au soleil devrait être suffisant.

 

            3. ETAPES PAR ETAPES – FAIRE POUSSER DE LA SPIRULINE DANS DES BASSINS

Les bassins sont une bonne alternative pour faire pousser de la Spiruline en grande quantité.

 

3.1. LES BASES DE LA CULTURE DE LA SPIRULINE EN BASSIN

3.1.1. UN COUVERCLE AMOVIBLE

Les bassins ont besoin d’avoir quelque chose qui les recouvre pour protéger de la pluie, car la pluie dilue la solution liquide et altère le niveau de pH. C’est aussi important dans le cas où le bassin est exposé au vent car cela ramène de la poussière et de la terre, éventuellement avec des insectes, donc la culture doit en être protégée.

 

3.1.2. LE DEDOUBLEMENT

Il est important d’avoir plusieurs bassins. Faire pousser de la Spiruline dans plus d’un contenant (bouteille ou bassin) minimise les risques d’échec. Si la Spiruline d’un contenant est contaminée ou ne se porte pas bien pour une raison ou pour une autre, il y a alors toujours un autre contenant avec de la Spiruline saine.

 

3.1.3. LE NETTOYAGE

Le basin doit être lavé tous les six mois. Quand on nettoie, on transfère la solution liquide dans un autre contenant le temps de nettoyer le bassin (dans un autre bassin, des pots ou des seaux). Pour nettoyer, on peut utiliser l’eau et le savon comme pour faire la vaisselle.

 

3.1.4. LES DIMENSIONS DU BASSIN

La profondeur du basin devrait correspondre à deux fois la quantité de solution liquide utilisée.

Dans des conditions optimales, on devrait avoir 15-20cm de solution liquide. Cela dit, si le bassin est transparent (en verre par exemple), cela peut être bien plus que 15-20cm.

Compte tenu du fait que ce manuel est destiné aux populations dans le besoin, il est fort probable que les conditions de culture ne soient pas optimales. C’est pour cela qu’on conseille de faire pousser la Spiruline dans environ 30-40cm de solution liquide, dans un bassin de 60-68cm de profondeur. Cela permet d’avoir une « marge d’erreur » faisant que des conditions imparfaites n’empêchent pas d’avoir une bonne récolte.

 

3.2. PREPARER LA SOLUTION LIQUIDE

Suivez les instructions pour préparer la solution liquide dans des bouteilles (section 2.1.). Multipliez les quantités pour le mélange eau/engrais en fonction de la quantité de Spiruline que vous voulez faire pousser, i.e. par exemple : 20 litres de Spiruline pour 20 litres de solution liquide.

Bien diluer les engrais dans l’eau avant de verser le mélange dans le bassin (comme avec les bouteilles), peut être compliqué avec les bassins vu que les quantités sont plus grandes. On peut alors ajouter les engrais et l’eau dans le bassin séparément, attendre quelques heures en mélangeant de temps en temps, et cela se diluera tout seul.

 

3.3. AJOUTER LA SOLUTION LIQUIDE A LA SPIRULINE

Suivez les instructions données pour les bouteilles (section 2.2.) : ajoutez le mélange, mélangez, ajoutez de l’eau et contrôlez le niveau de pH comme pour les bouteilles. Seule l’étape de mélanger est différente avec un bassin.

 

3.4. AUGMENTER LA QUANTITE DE SPIRULINE CULTIVEE

Augmenter la quantité de Spiruline dans un bassin se fait de la même façon que dans des bouteilles (section 2.3). La seule différence étant que la solution liquide qui contient la Spiruline n’est pas divisée entre des bouteilles (auxquelles on y ajoute ensuite de la solution supplémentaire, ce qui permet à la Spiruline de se reproduire). Dans un bassin, la division se fait en plaçant une planche ou tout type de séparation dans le bassin, qui va fonctionner comme un barrage. La Spiruline pousse dans la plus petite partie ainsi créée. Quand la Spiruline est prête à se reproduire, on décale la séparation de façon à créer un bassin de plus en plus large. Quand le bassin en entier est utilisé, augmenter la quantité de Spiruline cultivée dépend alors de la quantité qui est récoltée pour être consommée (et donc de « la place » que cela libère dans le bassin).

 

3.5. LA RECOLTE

La récolte d’un bassin est similaire à la récolte à partir de bouteilles (section 3.4.). Puisque que les quantités sont plus grandes, fabriquer un tissu filtrant en utilisant des planches (pour créer comme un cadre) facilite le processus et le filtre ainsi fabriqué pour être tenu directement par-dessus le bassin. Il est important que 10% du liquide de culture soit jeté (comme décrit dans la section 3.4.2). Le reste peut être remis dans le bassin, tout en rajoutant du nouveau liquide de culture pour compenser les 10% de perte.

 

 3.6. NOURRIR LA SPIRULINE

Après une récolte, les nutriments dont la Spiruline se nourrit doivent être remplacés.

Pour chaque kilo de Spiruline essorée récoltée, ajoutez :

350g de nitrate de potassium

15g de Dihydrogénophosphate de potassium monopotassique (ou Phosphate Diammonium, ou Monoammonium). Comme mentionné dans la section 3.1.6, l’acide phosphorique peut aussi être utilisé, mais avec précaution, donc de préférence par des cultivateurs expérimentés.

8g de sulfate de potassium

8g de sulfate de magnésium

3g de chaux (ou de chlorure de calcium, ou du gypse)

1g de sulfate ferreux

 

* Le bicarbonate de soude est utilisé quand on commence une culture de Spiruline en bassin. Une fois que la plante est mature, elle peut obtenir le CO2 dont elle a besoin à partir de l’air donc il n’y a plus besoin d’ajouter du bicarbonate de soude. C’est un point important vu que le bicarbonate de soude est le composant le plus cher dont on a besoin. D’un autre côté, si le bassin est destiné à une activité commerciale de vente de Spiruline (même de petite échelle), l’ajout de bicarbonate de soude permet une meilleure productivité/rentabilité. Une autre méthode pour ajouter du CO2, moins onéreuse, est la bouteille de gaz, du type de celle qu’on utilise pour faire de l’eau gazeuse, avec un sac en plastique. On place le sac en plastique sur le bassin (environ 4% de la surface totale est suffisant), on connecte un petit tube à la bouteille de gaz et on place la bouteille sous le sac plastique. Des bulles de CO2 se diffuseront dans la solution liquide.

 

 

 

Check Also

In Portuguese

MANUAL SPIRULINA por Maya Savir – JustSpirulina   REQUISITOS   1.1. PREMISSAS PARA O CULTIVO …

Leave a Reply